Un des reflets de la victoire du NON pour le référundum

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdames, Messieurs,

 

Je suis signataire de l'appel de Générations Europe. Car, j'ai le sentiment d'être réellement Européen. Je pense, aussi, qu’elle est un véritable atout pour nous sentir renforcés par rapport à la Mondialisation, qui a, parfois ses effets pervers. La ratification du TCE aurait aidé à accélérer les choses. Mais bon...

 

Mais, bon, le NON l' a emporté. Pas forcément, parce que les citoyens pensaient que ce texte était négatif ou mauvais.

 

Mais, parce que notre pays traverse une crise économique, politique, sociale et institutionnelle sans précèdent, et que le Gouvernement, et ceux précédents celui-ci n'ont pas semblés vouloir y répondre. Les Français ont simplement criés " A L'Aide !! ". Ils n'ont pas été entendus.

 

Seulement, depuis 15 jours, des émeutes ont embrasées tous (ou presque) nos cités et nos banlieues. Plus de 5000 voitures brûlées, plus de cent bus cramés, des écoles réduites en cendres, des gymnases, des centres sociaux, des MJC, des entreprises... sont parties en fumée.

 

Ces gestes sont parfaitement CONDAMNABLES !

 

Mais, est-ce une raison de les "traiter" de "Racailles, voyous, caïds..." ? Je n'en suis pas si sûr. A moins de vouloir jouer les incendiaires, comme l'explique très bien Jean-Paul Lahaye.

 

Non. Il s'agit de la fameuse "cocotte" qui a explosée. Ces "voyous" expriment, de manière réprimandable, certes, mais expriment ce qui existe depuis des décennies, dans ces quartiers, qui les font souffrir, les font se rejeter.

 

Ils expliquent, dans leurs témoignages ; le chômage de masse (jusqu’à 50 % dans certains quartiers), la précarisation de leurs "rares" emplois, l'existence de ces barres HLM, ramassées les unes sur les autres et uniformisées, la criminalité de certains délinquants, l'impossibilité pour certains jeunes, et moins jeunes, de se sortir des cités, les sensations de se sentir rejetés, montrés du doigt et discriminés.

 

C'est une réalité qui existe depuis bien longtemps. Et, en effet, la politique ne s'est pas intéressée à eux. Sauf, bien sûr, pour dénoncer l'insécurité dont sont victimes les habitants.

 

Mais, pendant longtemps, on ne s'est jamais intéressés à eux, en tant qu'individu, ayant des droits et des devoirs. Ni, en tant que citoyens, ni, en tant que talents potentiels pour enrichir et diversifier notre potentiel économique et notre marché du Travail, et le Marché, tout court, d'ailleurs.

 

Voilà, ce que doit accomplir le politique. Il doit permettre de leur ouvrir les portes de l'économie, de l'ascenseur social. Et, ceci, pas juste en leur créant des associations de boxeurs ou de footballeurs.

 

Jean-Marie Bockel a énoncé, dans sa Motion " Vérité et Action" quelques pistes pour revitaliser tous ces quartiers "abandonnés" ou presque.

 

Il a proposé, entre autres, la libéralisation du Marché de l'Emploi, en limitant les contraintes aux embauches et aux licenciements. Il propose, aussi, la fin de l'assistanat à outrance, par l'instauration d'une politique d'incitation au retour à l'emploi, à l'instar de ce qu'a entrepris Tony Blair. Il prône, aussi, la discrimination Positive. Il a proposé, bien d'autres choses, avant même, que les banlieues "n'explosent". Il tente de briser les tabous, dans lesquels la Gauche et la Droite, d'ailleurs, s'enferment, voire se "ghéttoïsent"...

 

Il faut dire, d'ailleurs, que si l'on avait sût répondre, il y a longtemps, à toutes ces populations en attente d'un signe de la part de nos politiques, je ne suis pas certain que le NON l'aurait emporté de cette manière en France.

 

Mais, je continue, plus que jamais, à croire que l'Europe politique, sociale, sur la base fédérale est possible. Je continue à croire que l'idéal social et libéral est la meilleure chose que l'on peut proposer à ces populations qui n'en peuvent plus d'attendre de l'action, une vraie, de notre part ....

 

Je vous invite à  faire un petit tour sur le blog de Générations Europe, et à y laisser des commentaires.

 

http://generationseurope.over-blog.com

 

Amitiés européennes.

 

DEVAUX Stéphane

 

Commenter cet article