Pour la création d'un véritable centre-gauche

Publié le par Solidarités et Libertés

Bonsoir à tous.

Bonne année à vous et désolé pour mon absence momentanée.

En effet, Ségolène Royale, Laurent Fabius et les autres se sont donc déclarés candidats à la candidature. Ce n'est absolument pas une surprise. Le fait qu'ils sont en passe de créer un énième programme commun avec les Communistes et l'Extrême-Gauche, notamment, ne m'étonne encore moins.

En effet, la Gauche, comme je vous l'avais dit, il y a deux mois, a vraiment enclenché la machine à perdre. Elle s'engonce dans l'archaïsme, le protectionnisme, la lutte acharnée contre le libéralisme et la mondialisation, et l'eurosceptiscisme. Cette fois-ci, elle le fait dans son plus grand paroxisme. A tel point qu'elle a oubliée que le Monde a changée depuis 1981...

Cependant, ils oublient qu'entre l'UDF (centre-droite) et le PS d'aujourd'hui (réduit à représenter quasi-unanimement sa propre aile-gauche), il existe un énorme boulevard politique qui s'appelle le centre-gauche, ou le centre et la gauche...

Il représente les déçus de la Gauche, les non-électeurs de droite, les électeurs forcés de l'UDF ou des Verts, ou pis du PRG. Ils représentent aussi ceux qui s'attachent à défendre l'Europe Politique, les côtés positifs de la Mondialisation et la régulation de ses côtés négatifs, le respect de l'environnement, le droit d'ingérence sanitaire et politique internationale, la réforme nécessaire de l'Etat, la mise en concurrence régulée de certaines parties de la Fonction Publique, la Responsabilité Individuelle plutôt que l'assistanat, l'équité plutôt que l'égalitatarisme de bas étage et la fin de beaucoup de ces privilèges qui creusent encore d'avantage les fossés... Bref, elle promeut le libéralisme à visage humain et débarassée de ses exces individualistes, et la solidarité qui est nécessaire à la bonne marche de la Société. C'est ce qu'on appelle, régulièrement la "Gauche Sociale-Libérale" !

A nôter, pour que la Gauche réussisse dans ses projets et ses actions, elle doit marcher sur ses deux jambes : l'économie (libérale, il n'y en a pas d'autres) et le social. Comme on dit "moitié, moitié"...

Ainsi, vous serez d'accord avec mon opinion, la Gauche ne comprenant pas du tout cela, mis à part des exceptions notables, elle ne peut revenir aux commandes et surtout pas percer dans l'Europe et dans le Monde.
A noter, enfin, que les démocrates sociaux et certains Partis Socialistes Européens l'ont très bien compris et c'est bien pour cela que cela a très bien fonctionné et que cela continue pour certains Etats Européens.

A méditer. A méditer, surtout quand l'on croit et que l'on sait que le moment est propice en France pour qu'une telle force de centre-Gauche voit le jour. Peut-être. mais, elle ne peut se faire sans vous et sans vos idées ! Donc, comptons qu'elle se fasse !!
Qu'en pensez-vous ?
http://solidaritesetlibertes.over-blog.com/

Merci à vous toutes et tous

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article

olivier ernst 19/01/2006 22:22

Je voulais dire sur l'exemple que tu donne pour ma part j'ai connu une expèrience similaire bien que n'étant jamais rentrer dans un syndicat,
chez mon précédent employeur tous mes collègues se plaignaient tous le temps mais ne réagissait pas, j'ai entendu les 3/4 dire qu'ils allaient démissionner, surpris quand moi même j'ai démissionner mécontent de mon salaires et de l'ambiance morose qui règnait.
A l'heure actuelle ces mêmes gens n'ont pas changé. Mais dans certain cas chacun voit midi à sa porte et s'ils se complaisent la dedans ma fois..... 
 

olivier ernst 19/01/2006 22:17

Je n'irais pas vous contredire, j'ajouterais même que nos politique n'arrange pas les choses et que quelque part ca les arranges que les citoyens se complaisent dans cela. Le but c'est de ne pas chercher à carresser les gens dans le sens du poil mais les booster car nous avons tous un interet commun, et cela dans l'avenir de nos enfant et si l'on est un parent digne de se nom, on ne peut pas fermer les yeux la dessus. Mettre en place des débats au sein des communes serait une bonne expèrience à tenter, c'est un rapport direct et puis le bouche à oreille cela joue aussi. Qui tente rien n'a rien et l'échec est préfèrable à l'imobilisme.

laurent 19/01/2006 20:52

Bonjour à tous,
Vous parlez à juste titre de "démocratie participative"..... J'aime l'idée, mais, soyons honnête avec nous même:
 1- Qui participera? des citoyens soucieux de leur entourage? HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA...... ça, si vous le pensez, c'est trés drole, mais vous devez vite arrêter! faites donc une expèrience, et demander à votre entourage un sujet sur lequel il trouve que l'on doit faire quelque chose.... Faites des recherches, et revenez 2 jours plus tard pour lui dire: "je sais comment tu peux agir pour faire changer les choses"..... et voyez la réaction! 9 fois sur 10, il vous dira: "j'ai pas le temps", "mais on ne m'écoutera pas", "j'ai autre chose à faire",.....
 2- Le propre des Français, c'est que se battre pour les autres et savoir partager, vous l'avez souvent vu? je suis délégué du personnel dans mon entreprise, et je peux vous assurer que si on demande aux gens d'agir, de parler, de se bouger..... Plus que dur, c'est IMPOSSIBLE..... le pire, c'est que la moyenne d'age est de 30 ans environ voire moins, et la seule chose qu'ils font: CRITIQUER!
 3- Une fois encore, seraient privilégiés ceux qui savent se mobiliser.... he oui, et là apparaîtront les extrèmes de tous poils et ceux qui savent profiter AU MAXIMUM du système....
 
Mais votre idée est belle, mais avant d'y arriver, y'a plus que du boulot pour faire changer les mentalités.........
Cordialement,
 
Laurent
 
PS: le monde de l'entreprise est trés proche du monde politique..... 

olivier ernst 19/01/2006 17:43

bonjour,
Avant toute chose je vous ai rajouté mon prénom ca sera un peu moins froid.
Pour mettre au point une démocratie participative libre et ouverte il serait necessaire au sein des localité Française, d'instaurer un débat public régulièrement , une fois semaine ou mois par exemple, avec un thèmes donné . On pourrait imaginer que le débat appartiendrait d'abord aux citoyens et qu'a la fin de chaque réunions, tous les partis politiques qui serait invité à se faire représenter donnerait leur point de vue et leurs idée pour réformer si besoin.
Il faut amener les citoyens à penser par eux même et non plus laisser quelques élites inculqué ce qui est bien ce qui est mal.
En ce qui concerne la politique blairiste il ne me semble pas que ce soit une réussite démocratique.
Je ne suis pas forcément d'accord avec votre facon de voir les choses sur certain aspect mais on peut considérer que si un véritable débat à lieu, mené avec du bon sens et dans le souci de tous la divergence d'idée peut largement être dépassé, après tout la démocratie est aussi une suite de compromis.
 

ernst 18/01/2006 21:09

Bonjour
 
Il me semble qu'éffectivement ce serait une bonne idée, n'étant pas de droite ni de gauche mais en ayant quand même une tendance vers celle ci il est clair qu'aucun partis mise à part l'udf si les militant adopte le projet de rupture avec l'ump. Ce qui me semble à l'heure actuelle bien plus important qu'un projet pour la France, c'est la réconciliation des citoyens avec la et les politiques. Il faut creer un Etat d'esprit reflètant la sagesse et prenant en compte les citoyens dans leur ensemble, la démocratie doit être participative afin que chacun puisse donné son opinion sur les mesures à prendre pour les divers problèmes rencontrés.
Ce qui est clair la politique doit se faire pour le peuple et la nation, sans peuple pas de nation.
Donc créer un partis sans lui donné une impulsion citoyenne n'auras
 aucun effet et s'ajouteras à la multitude de partis existant.

Solidarités et Libertés 19/01/2006 15:49

Bonjour Ernst,
En effet votre opinion est juste et bien fondée. D'ailleurs votre point de vue en ce qui concerne la démocratie participative, je le partage tout à fait, car je suis en train de me pencher à ce sujet avec d'autres personnes pour faire émerger réellement cette notion. Ce que vous me dites, croyez-bien que beaucoup de Français le pense et c'est d'ailleurs une réalité, dans beaucoup de cas. Les politiques continuent leur travail de sape à l'égard de la démocratie et de son essence même ! Si parti politique de centre-gauche nouveau y-a-t-il, il s'attelera, entre autres sujets, à cette question. N'hésitez pas à m'en parler d'avantage.
Merci Ernst et à très bientôt