Bonne année 2008 à tous

Publié le

Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite, à toutes et à tous, une très bonne année 2008. Un peu, en retard.

Depuis Juin 2007, je n'ai publié aucun articles. Je n'ai pas abandonné le blog. J'ai souhaité prendre un peu de recul pour mieux analyser ce qui se passe en France, en Europe et dans le Monde. J'ai souhaité me remettre en question quand à l'évolution des idées Centristes, afin d'analyser ce qui serait le mieux pour notre "famille".

Mais je ne vous ai pas oublié.

C'était l'occasion de faire le point sur cette année 2007.

2007 a été l'année politique, par excellence. Elle a bouleversé un certain nombre de choses. Elle a bougée les frontières politiques. Mais c'est aussi l'année qui préfigure que l'avenir est vraiment incertain et brutal, avec tous les événements qui ont eu lieu.

Nicolas Sarkozy a été élu président de la République et sa majorité a été assez largement élue et légitimée. On croyait que l'Opposition Socialiste serait plus forte et décidée. Or, on s'apperçoit, qu'outre le fait que bon nombre de dirigeants Socialistes importants ont été "débauchées" à l'OMC, au FMI, au Gouvernement et dans toutes ces Commissions délibératives, que la Gauche, en général, est bien muette et absente. On s'apperçoit aussi, que jamais la Démocratie et la Laïcité n'ont été aussi mises en danger. La République a bien été mise à mal, récemment, avec la venue de Khadafi sur notre territoire. En 8 mois de mandature, combien de promesses ont été correctement tenues et combien de contradictions et d'entorses au programme présidentiel ont été commises ?

La grande nouveauté de cette année est bien "l'Ouverture". On prend à Gauche, on prend au Centre, on prend des Sportifs, des Stars et même Carla...

Ce qui donne, par conséquent, une peopelisation jamais égalé du Pouvoir en place. Outre la surmédiatisation de la vie privée et de l'Ego surdimensionné du Président, un Gouvernement digne d'une médiocre "promotion de la "star'Ac "politique ".


Du positif ressort, quand même, de tout cela. On peut citer la création d'un "Service Minimum" dans les Transports en Commun. La Fusion annoncée de l'ANPE et l'UNEDIC et le rétablissement du Lundi de Pentecôte comme jour férié...

Sur le Plan Politique, on peut constater que 2007 et 2008 (d'ailleurs) seront des années qui auront bougées vraiment les lignes.

On constate, évidemment, avec l'Ouverture de l'UMP aux Sociaux-Libéraux du PS et du PRG, que la Gauche se retrouve encore plus divisée qu'à l'accoutumée.

Le Centre a, litteralement, éclaté. 

Car, la majorité des élus UDF ont, finalement, rejoint la Majorité Présidentielle en quittant François Bayrou. Il s'agit de 23 députés sur 29, de la majorité des Sénateurs, de quelques Députés Européens et de beaucoup d'élus "Notables de province". Ils ont crée le "Nouveau-Centre" (NC) qui s'est constitué un groupe Parlementaire avec 22 députés ( et 3 % des voix !! sic). Ils se situent au centre-Droit de l'Echiquier et pro-Sarkozy.

Mais, François Bayrou a crée le MODEM (Mouvement Démocrate) qui n'a que 3 députés et 1 apparenté, quelques Sénateurs, des députés Européens fidèles et quelques élus locaux courageux et un bon nombre de militants. Le MODEM, est constitué, aujourd'hui, d'anciens UDF, de quelques démocrates-chrétiens, de Verts (tendance centriste représentée par Jean-Luc Benhamias), de CAP 21 (Corinne Lepage), de Radicaux (hors UMP, hors PRG représentés par Didier Bariani, Therry Cornillet) et de Républicains-Radicaux (anciens Centristes du Pôle Républicain de JP. Chevènement représentés par Emmanuel Dupuy, et Alexandre Dorna). Même quelques Socialistes (dont un député) ont rejoint ou vont rejoindre le Mouvement.

Etrangement, on retrouve plus souvent le MODEM que le PS comme opposant sur les bancs de l'Assemblée. A 4, ils ont d'avantage de voix que certains rassemblés à gauche, ces derniers temps.

Même à Droite, on s'oppose. Dans les rangs de l'UMP, on grogne, on s'énerve et certains s'organisent pour riposter. Je pense à certains qui sont resté derrière De Villepin, mais aussi à des Députés "de base".

A Droite, des Députés se font entendre, en dehors de l'UMP. je pense à Nicolas Dupont-Aignan qui souhaiterait organiser un Mouvement de résistance à Sarkozy à Droite.



Que faut-il tirer de tout cela ?

On peut penser que 2008, sera une année de bouleversements politiques et que les Municipales vont, de nouveau, changer la donne politique. 

Mais on peut penser, aussi, que malgré le fait que le Président Sarkozy voudrait tout s'approprier, tout est encore possible en dehors de l'UMP...


Dans un prochain article, je vous dévoilerais vers quelle orientation je me tourne, désormais et pour quelles raisons.



Et vous, que pensez-vous de l'actualité en ce début d'année ?


Stéphane D

Commenter cet article

matt 14/02/2008 21:45

Pour moi comme pour beaucoup , ce début d'année ne laisse rien présager de bon en effet. François Bayrou déclare même qu'il s'attend a un "choc" et je pense qu'il a raison tant la population dans son ensemble est lassée. Mais quand viendra-t-il? et d'ou? personne ne le sais. l'étincelle peut arriver a tout moment. Sur le plan politique, la gauche est dans le flou , il faudra attendre le prochain congrès pour y voir plus clair et a mon avis pour faire tout simplement imploser le ps. le modem repose sur la seule personnalité de francois bayrou et les militants démocrates sont déboussolés par les choix  faits pour les municipales. face a sarkozy il faut un mouvement de tous, large , car nul ne peut accepter les coups de poignards qui chaque mois sont donnés aux principes républicains et humanistes francais. il se passera a mon sens encore beaucoup de choses dans les 2 années a venir, les lignes politiques des opppositions bougerons , de nouveaux partis verrons peut étre le jour. quant a notre président ou plutot notre majesté, il ne manquera pas de finir seul et isolé....