de la politique autrement

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs

Vous avez tous entendus les responsables politiques utiliser l'expression devenue bateau " Nous allons faire de la politique autrement".

Ils ont fait de cette citation, l'expression de leur démagogie.

Car, s'il existait bien une manière de faire de la politique autrement, nos responsables l'auraient appliqués. Si, bien entendu, ils avaient envisagés une minute, l'idée de rapprocher l'élu du citoyen et de faire participer activement ceux-ci dans les prises de décisions. S'ils avaient eu à l'esprit, notamment, la notion d'objectivité et de réalisme dans leurs réflexions, leurs discours et leurs actions. Cela aurait été, déjà, le bon démarrage pour exercer autrement.

Mais voilà, pour prendre quelques exemples frappants, le PS adapte son discours et son "action" à double vitesse. En effet, le PS militait activement pour le OUI au TCE*. D'ailleurs, ils étaient prêts à sanctionner ceux qui défendaient le NON à l'insu même de la décision majoritaire des cadres et des militants PS. Or, le NON l'a emporté partout en France. On n'a que très peu cherché à analyser les raisons de ce rejet, ni à orienter et à éduquer politiquement les Electeurs. A la place, d'ailleurs, on a légué la moitié des Instances de la Direction du PS à ceux même, accusés de haute trahison à l'idéal du parti. On part donc à la course aux voix sans se soucier de la cohérence de leurs comportements vis à vis des électeurs(trices). Et bien, ce sont eux, en l'occurence, qui parlent de faire de la politique autrement. Ce sont eux qui disent comprendre et agir en fonction des aspirations des Français. A l'UMP, aussi, on a milité pour le TCE. Cependant les responsables de ce même parti s'en sont contentés pour faire grimper Sarkosy. C'était "l'occasion rêvée" pour aboutir à une meilleure ascension du Ministre de l'Intérieur. En somme, faire de la politique autrement se résumerait à privilégier l'ascension de potentiels candidat au détriment des idées et de l'efficacité des mesures qui permettraient à la France de s'en sortir, à l'Europe de bien se développer et qui auraient le résultat final de permettre aux citoyens de retrouver la confiance et l'optimisme.

Les Français ne sont pas dupes, ils analysent bien ce qui se passe. C'est la raison pour laquelle ils rejettent les politiques actuels et s'en éloignent. Seulement, c'est la démocratie et la politique, elle-même, qui est en panne. La politique doit permettre de faire rêver, de proposer des choses à mettre en place pour corriger les effets néfastes de la Société actuelle et d'encourager les positives. Le rôle de la politique est de permettre l'accompagnement de son peuple vers la réussite économique, sociale, environnementale et individuelle...

Seulement, les Responsables Politiques, ont oubliés tout cela. Or, c'est ce que demandent les citoyens.

C'est ce que je demande et c'est ce à quoi j'aspire...

Pour vous, faire de la Politique Autrement, cela veut dire quoi ?

Vos réponses sont nécessaires, aussi, j'attends avec impatience vos contributions.

SD

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article