Le CPE : Pour ou contre

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs,

Plusieurs miliers de manifestants ont jalonés et arpentés les rues des principales villes de France contre le CPE.

Le Contrat Première Embauche est un nouveau contrat de travail bientôt inauguré par le Gouvernement De Villepin. Celui-ci permettra aux Jeunes de moins de 26 ans, n'ayant jamais travaillé, de pouvoir rentrer dans le Marché du Travail avec un Contrat qui devraient leur permettre d'y accéder plus facilement. Celui-ci consiste à proposer un CDI avec deux ans d'essais. Mais cet essai peut s'arrêter subitement par l'Employeur, sans préavis ni d'indemnités de licenciement. Si l'essai n'a pas été interrompu de cette manière, le Jeune pourra accéder au CDI. De plus, avec le CPE, le Jeune pourra bénéficier d'avantages comme l'accés au Prêt immobilier par le biais du Loca-Pass.

Seulement, si le salarié s'est vu interrompre son CPE, il devra, tout de même, trouver de quoi payer son prêt. Cela relève, certes, de la précarité. Car, lorsque l'on a moins de 26 ans, après la fin du CPE, on n'a le droit ni aux Assedic, ni au RMI. Puisque ce contrat concerne les Jeunes n'ayant jamais travaillé.

La Gauche critique ce CPE, mais, on n'a pas l'impression qu'ils proposent une autre alternative. Pour preuve, Jack Lang, dans l'émission France Europe Express, n' a pas su quoi répondre à l'internaute qui lui avait posé la question de savoir ce que ferait la Gauche une fois arrivé au Pouvoir, en 2007. Est-ce qu'ils supprimeraient le CPE et le CNE, et que proposeraient-ils à la place ? Là, Jack Lang a répondu, avec beaucoup de mal, qu'ils supprimeraient ces dispositifs. Mais, ils verraient, le temps venu, pour proposer autre chose. Il a rajouté, par la suite, qu'ils mettraient en place un nouveau service public de la petite enfance et qu'ils mettraient en place de quoi faire émerger les Cerveaux de demain grâce à l'augmentation des moyens alloués à l'Education Nationale. Il faut savoir, d'ailleurs, que le nombre d'élèves, en France, depuis 10 ans a considérablement chuté, alors que l'on a augmenté le nombre d'enseignants en exercice, ou non, de 97000 !! Donc, je repose la question : Que propose la Gauche ?!!

Le CPE, certes, n'est pas la panassée que l'on pouvait espèrer. Certes. Mais, il faut avouer que cela donnera la chance à des milliers de Jeunes de pouvoir rentrer dans la vie active. Ils pourront se faire former pendant deux ans, en théorie, même si deux ans d'essais est bien trop long. Mais, j'ai du mal à imaginer un Employeur d'une PME qui se sera amusé à former un Jeune pendant une certaine durée, licencier du jour au lendemain ce même salarié. Il devra recommencer le même processus à chaque fois. Cela me parrait improbable. Par contre, ce risque existe d'avantage dans les grandes Entreprises. C'est vrai. Je pense, aussi, qu'il vaut mieux un CPE qu'un Stage ou un CDD de un mois. De plus, le CPE, contrairement aux CES et aux autres Contrats de Qualifications, rémunère plus que le tiers du SMIC, comme les autres Contrats de Précarité.

J'aurais plusieurs regrets à cet égard. Pourquoi ne pas avoir généraliser le CPE à tous les Jeunes de moins de trente ans, ayant déjà travaillé ou pas ? Ou, pourquoi ne pas avoir généraliser le CNE à tous les Publics, de 18 à 60 ans ?

Enfin, mon soutien au CPE se trouve nuancé par le fait que se multiplient, d'avantage, les petits Contrats ( TUC, CES, CEC, Emplois-Jeunes, Contrats de Qualifications, Contrats de Professionalisation..., CPE et CNE). Il aurait été préferable de réformer en profondeur les Contrats de Travail, en instaurant une sorte de Contrat Unique. Ce Contrat pourrait être un CDI avec 6 mois d'essais. Ce contrat devrait être accompagné d'une plus grande souplesse dans les conditions d'embauche et de licenciement. Il doit pouvoir permettre la promotion de la mobilité géographique et professionnelle.

Il aurait pour conséquence une plus grande flexibilité pour l'Employeur et le Salarié. Ainsi, le Patron pourra embaucher plus aisément. De plus, en contrepartie, ce Contrat devrait s'accompagner d'avantages sociaux pour le Salarié. C'est ce que l'on appelle le système de la "flex-sécurité" adopté dans les Pays Scandinaves. Les droits pourront s'accroitre à mesure que le salarié vieillit. Je propose de travailler, donc, sur l'élaboration de ce nouveau Contrat. Cela imposera, naturellement, la refonte des Contrats existants et la révision du Code du Travail. De plus, pour être efficace, il est nécessaire de revoir le fonctionnement des ANPE, des ASSEDIC et des Centres de Formations ( cf : La Charte des Valeurs de Solidarités et Libertés). Nous aurons l'occasion d'en reparler d'avantage et d'étayer ce sujet crucial.

Et vous, que vous inspire le CPE ? Que penser d'un Contrat Unique ?

Solidarités et Libertés.

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article