Pour une nécessaire Renaissance de l'Europe

Publié le

Bonjour à Toutes et à Tous !


Comme vous le savez sûrement, la France va prendre la Présidence de l'Europe pendant 6 mois. Il y a tout à souhaiter que ces 6 mois ne soient pas inutiles et vains pour l'avenir de l'Europe.

En clair, j'aurais souhaité que cette Présidence soit placée sous le signe de la Renaissance et du Renouveau de l'Europe.

Il faut dire que l'Europe, en ce moment, est en position "point mort". Même si l'insuffisant "Traité Simplifié" a été adopté, ou va l'être prochainement et même si le vote à la Majorité est le signe d'une avancée significative.

Insuffisant, car j'ai bien peur que ce ne soit pas celui-ci qui va redonner goût aux Citoyens à l'Ambition Européenne. Déjà, car il n' a pas été adopté par Référundum. A savoir que les Français sont méfiants et ont l'impression qu'on leur ressert le TCE, mais sans les avoir consultés.Ensuite, il ne donne pas clairement le ton et la marche à suivre pour l'avenir de l'Europe.


J'aurais, en fait, souhaité que cette Présidence de l'Europe se fasse avec et pour les Citoyens Européens. Et non pas pour créer une plate-forme autocratique déstiné pour les interets des quelques dirigeants politiques et économiques de notre vieux Continent...



Que faut-il poser comme constats ?


- D'abord, il faut clarifier l'orientation Institutionnelle de l'Union Européenne. A savoir si l'on continue dans le flou actuel ou si l'on se dirige réellement vers une Union Fédérale.

- Ensuite, faut-il continuer, aveuglément, l'Elargissement sans fin de l'Europe sans savoir, concrètement, ou l'on va ou faut-il délimiter clairement les Frontières Géographiques de l'Union Européenne et à quels niveaux et sur quels critères devra t-on se baser ?

- Enfin, comment procéder pour que l'Union arrive à parler d'une seule voix ou, en tout cas, dans la meilleure cohérence possible ? A savoir comment peut-on diriger la Diplomatie Européenne afin que celle-ci, soit vraiment écoutée et qu'elle soit considérée, réellement, comme une Grande Puissance Mondiale ? Parce qu'il faut le dire, la Diplomatie sera la vitrine de l'Europe pour les autres acteurs de la Mondialisation.


Alors, que faut-il proposer ?


- D'abord, si l'on ne se prononce pas clairement pour une Union Fédérale tournée vers la Paix Mondiale et vers les Citoyens, on aura toutes les chances de créer une Union "flasque" et qui ne fonctionnera jamais en pleine efficacité. Cela ne restera qu'une Nébuleuse loin des Intérêts des Citoyens Européens.

- Ensuite, il faut déterminer clairement des Vraies Institutions Européennes. La première mesure qui me parait indispensable pour en venir à une vraie Europe Fédérale est la suivante.

Je me prononce, en faveur de la Constitution d'un Noyeau Dur Européen. Celui-ci serait composé, dans un premier temps, des six Pays Fondateurs ( France, Bénélux, Allemagne et Italie). Ces Etats créeraient une sorte d'"Etat-Fédéral" qui partageraient la même Fiscalité, le même système Juridique, la fusion des Armées en un grand corps Fédéral Européen de Défense Commune et des mêmes Institutions. Il sera, alors, judicieux de se prononcer pour une harmonisation totale fiscale, sociale, Insititutionnelle et juridique. On pourra alors voter pour un Président Fédéral et pour un Gouvernement Fédéral composé des membres des Parlements "locaux".

Cela permettrait de mettre en place une Véritable Europe à Géométries variables.
Parce que l'on ne peut plus avancer dans le Projet Européen à 27, bientôt à 30. On va droit dans le mur. Alors l'idée de créer cette Europe à Géométries Variables avec ce Noyau Dur permettrait de finaliser les projets Européens et d'avancer clairement.

Si l'on crée 4 niveaux d'implication Européennes, on pourra, sérieusement, envisager de travailler à 30. Le premier niveau est le "Noyau dur".
Le deuxième serait la Zone Euro
(dans le même niveau d'implication actuel) avec l'Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne...
Le troisième serait pour les Etats ne rentrant pas dans la Zone Euro, mais qui rentrent dans le Traité de Schengen et qui peuvent envisager une Union sur des projets économiques, Politique et Environnementaux ( comme la Hongrie, les Pays Svaltes, La Tchéquie, la Bulgarie, la Roumanie...).
Enfin, le dernier niveau Européen serait un niveau de coopération Economique, Industriel et Environnemental avec les Pays comme la Turquie, le Maghreb, l'Albanie ou la Russie. Cela permettrait de travailler avec ces Pays et de leur permettre d'entrer dans une Union Européenne de Coopération tendant vers la Démocratisation de nos Voisins, par exemple.

- Enfin, cela pourrait permettre d'avancer sur une Diplomatie à géométries variables. Le Noyau dur parlera à l'Unanimité avec une diplomatie unifiée et un Corps militaire unifié. Le noyau Dur pourra traiter des problèmes Migratoires, par exemple, d'une seule et grande voix.

Après, les autres Membres utiliseront le vote à la Majorité pour apporter une voix de vraie Puissance Européenne.


Si l'on veut créer l'Europe, faisons-le, mais de façon assumée et durable pour l'avenir. L'Europe mérite qu'on la réussisse ensemble.

J'avais dit, en 2005, "L'Europe sera Fédérale ou ne sera jamais..."!


Voici quelques pistes de réflexions pour l'Avenir Européen.

Qu'en pensez-vous ?

Commenter cet article

lefebvre 26/06/2008 14:08

en avant la solidarité et la fraternité - nous vous invitons à consulter notre site  internet  - contrat social pour la création d'un emploi pour tous -

laurent watrin 11/04/2008 15:42

Bravo et merci, Stéphane, pour ces prises de position européennes. Il va falloir intéresser les électeurs prochainement sur ces questions. En espérant que le débat ne se résume pas, une fois encore en France, à un arbirtrage et des réglements de compte entre partis ou au sein des partis politiques franco-français !