La Libéralisation du travail est-elle possible ?

Publié le par Solidarités et Libertés

Tu vois mec, quand tu gagnes du fric en bossant, ben t’as envie de bosser !
Plus de 2 millions d’emplois sont créés aux Etats-Unis par an contre 40 000 en France (en moyenne sur ces deux dernières années). Que fait le gouvernement américain pour obtenir de tels succès ? Réponse : rien ! Il n’y a aucun dispositif pour favoriser l’emploi des jeunes ni de fonctionnaires pour aider les entreprises. Les marchés fonctionnent tout seuls. La réussite des Etats-Unis s’explique par le fait que les Américains conservent les deux tiers de leurs revenus. Ils en font ce qu’ils veulent alors que les Français qui travaillent ne disposent que du tiers de leurs véritables revenus, ce qui n’incite pas au travail ni à la création de richesse.
Le secteur public produit 53 % du PIB en France. Il faudrait d’abord et avant tout faire baisser ce pourcentage de 20 points pour revenir à l’Etat optimal dans lequel les dépenses publiques représentent environ un tiers du PIB comme c’est le cas aux Etats-Unis, en Irlande et en Suisse, pays dans lesquels le niveau de vie est le plus élevé du monde. Il faut pour cela organiser prioritairement les marchés de l’assurance santé en introduisant une dose nécessaire de mutualisation, ainsi que dans un système de retraite basé éventuellement sur une base de fonds de pension. C’est à cette condition nécessaire que le coq gaulois pourrait se transformer en un tigre bondissant avec une croissance du PIB de 5 % comme feu le vilain petit canard celtique.
Le secteur privé ne compte que 15,475 millions de salariés en France. En transposant les chiffres américains, les entreprises pourraient créer 400 000 emplois globalement en net chaque année. Il serait alors possible de faire basculer dans le secteur privé d’autres activités comme l’enseignement supérieur car il y a là un marché international. Les professeurs seraient alors obligés d’être performants et les économistes enseigneraient l’économie pour le business pour le bénéfice de tout le monde…
Le capitalisme libéral repose sur des principes simples, mais il est très difficile de mettre en place des marchés de façon à ce qu’ils fonctionnent à l’optimum dans leur ensemble. Pour faire apparaître des effets positifs dans des pays comme la France où le secteur public représente une part beaucoup trop importante du PIB, il faut d’abord et avant tout diminuer les prélèvements obligatoires qui pèsent sur les revenus du travail, et non pas introduire une flexibilité des contrats de travail comme c’est le cas avec les CPE et CNE.
***
Avec une croissance du PIB de 1,4 % en France en 2005, il aurait dû y a voir une diminution nette du nombre des emplois car les gains de productivité sont historiquement de 2,5 % par an. Les 65 000 emplois supplémentaires créés sont donc a priori des emplois non productifs qui font donc baisser la productivité globale. Pour créer des emplois, il ne faut pas chercher à en créer, mais il faut créer les conditions qui permettent aux entreprises de créer de la richesse, et c’est seulement dans ces conditions qu’elles embaucheront. Le facteur déclenchant la création d’emplois est le fait que les personnes qui travaillent puissent enfin gagner de l’argent ! La création d’emploi est la résultante d’une politique de création de richesse et non pas d’une politique pour l’emploi.
Je vous livre, ici, un petit texte source de débat. Il conviendrait, peut-être d'y réfléchir.
Qu'en pensez-vous ?

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article

Laurent 05/03/2006 15:55

Merci Stéphane de nous faire voir ce qui se fait à côté! J'avoue que j'ai eu peur un moment et que tu nous sortes un texte bateau que tu aurais pécher dans le bistrot du coin!
J'avoue que ce genre de texte a le don de m'exaspérer! c'est le genre de bouilli facile et indigeste que l'on refourgue au présidentielle, municipale, etc..... et que le premier libéral ignorant gobe comme parole d'évangile!
L'ignorance et la facilité, ce sont, à mon avis, les plus gros soucis de la politique actuelle chez nos trés cher concitoyens!

Solidarités et Libertés 05/03/2006 17:23

OK laurent,
Merci pour cette contribution rassurante. Oui, en effet, je suis peut-être capable de mieux.
Bonne soirée
 

Laurent 02/03/2006 19:53

Pourquoi ai je l'impression quand je lis ce texte que ce ne sont que des faits bateaux et sans réflexion particulière qui nous sont balancés au visage?
je trouve pour une fois que l'article est 100% initéressant  car dénué de référence par rapport aux mentalités, histoire, institutions,..... un article digne du bistrot du coin!
Désolé, je le dis comme je le pense!

Solidarités et Libertés 05/03/2006 14:26

Un article digne d'un forum des plus libéraux. C'est là que je l'ai lu et je voulais vous le faire partager. Ca sert à ca aussi un blog
SD

olivier 02/03/2006 16:42

En ce qui concerne les exemples de pays je suis très sceptique, mais je vais donner ma vision d'un libéralisme réussit.
Je suis convaincu que les charges patronales/salariales pèse beaucoup trop sur nos entreprises et sont un frein à l'embauche, cepandant notre système de santé et de retraite garanti l'égalité devant la santé et garanti un revenu dans nos vieux ages. Il faut changer les modes de financement car à l'heure actuelle en plus de peser sur nos entreprises le financement ne remplis plus assez les caisses, logiques puisque bien que ne dépendant pas du privé nos assurances santé, chomage, retraite dépende du nombre d'actif, donc plus il y a de chomeur moins il y a de cotisation.
Dans ce sens je suis complètement favorable à la tva sociale, qui permettrait en plus de garantir notre système sociale de libérer les entreprises, à partir de cela on peut imaginer beaucoup de choses, facilités la création d'entreprises, insérer tous citoyens Français patrons ou salariés dans le système sociale, à l'heure actuel un commerçant doit cotiser aux différentes caisses et cela lui coute très cher, avec ce système il n'aura plus ces charges la, embaucher sera aussi plus accessible, libérer de ces charges, le travail au noir chez le particulier n'éxistera plus vraiment et pour le réduire au maximum créer des contrat adapté pour que l'employeur puisse se couvrir en cas d'accident.
La tva sociale me semble t-il est une très bonne opportunité et il me semble urgent de la mettre en place.
 
Stéphane pourrait tu me donner ton avis
 

Solidarités et Libertés 05/03/2006 14:25

Oui, je vais publier un texte là-dessus. Je suis peut-être plus mitigé à ce sujet...

olivier 02/03/2006 16:26

bonjour stéphane
J'aimerais connaitre la source de ton document, car il omette certaines informations.
 
 

Solidarités et Libertés 05/03/2006 14:24

Olivier,
Bien vu. Ce texte ne vient pas de moi, mais d'un économiste Libéral Français. Voici ce qu'il dit. Je voulais vous faire partager ses idées. Et avoir vos réactions...