Un projet pour l'Union du Centre ?

Publié le par Solidarités et Libertés

UNION DU CENTRE (UDC)
Mesdames, Messieurs,

Jepropose un nouveau débat.  Le Centre doit exister réellement. Mais dans quelles conditions ? Je vous donne quelques critères ou quelques pistes pour permettre de définir un mouvement centriste, tel qu'il doit être. Dites-moi ce que vous en pensez. Et que voulez-vous en faire.
On me parle de l'UDF, en tant que vrai mouvement centriste.
L'UDF serait un parti centriste actuellement, et non plus de centre droite comme le disent certains. Oui, mais, ce n'est juste que pour des raisons électoralistes. Cela laisse le champ libre aux centristes de l'UMP, donc à De Villepin. Vous suivez ? Je l'explique plus bas, sur un autre article. Le Centre, s'il doit exister et percer, doit réunir plusieurs idées et critères. Les voici :

Il doit, d'abord, être profondemment européen. Car, l'Europe n'est pas notre ennemi. C'est aux Politiques de le faire comprendre concrétement aux Français. Parce que les Problèmes que rencontrent notre Pays ne sont pas seulement dûs à l'Europe, mais c'est bien souvent de la faute de nos gouvernants.

Il doit être Fédéraliste. La meilleure façon de gouverner un Peuple, (qui est maintenant cultivé et se renseigne de l'actualité et qui a besoin d'être proches de ses élus et de ses centres de décisions)est de décentraliser réellement les pouvoirs centraux. Le meilleur échelon décisionnaire est la Région. C'est là que doit se jouer la Politique d'aujourd'hui. Il est donc nécessaire de constitionnaliser une Europe Fédérale avec une France régionnalisée.

Le Centriste doit reconnaître et défendre la Mondialisation. Parce qu'elle permet l'ouverture sur le Monde par l'économie mais aussi par les échanges multi-culturels. Il doit apprendre aux Citoyens Français que la Mondialisation n'est pas un Fléau mais une chance qui permettra à notre Pays, s'il s'en adapte, une réussite économique. N'ayons pas peur des Pays en Voie de Développement qui ont des taux de croissances de plus de 10 % l'année. Nous sommes déjà passés par là. Ce n'est pas un danger s'il l'on accepte ceci et que l'on adapte notre tissu économique national à cette donnée. Comme le font, d'ailleurs les Scandinaves, les Américains ou les Canadiens. Nous devons rattraper notre retard face à la Mondialisation et nous préparer à remporter notre part dans cette Compétition Mondiale. Il est aussi, de l'ordre du Politique de réguler les excés ou les freins à la réussite économique et sociale. Je vais y revenir sur mon blog, prochainement. Je vais ouvrir un volet sur la Mondialisation.

Le Centriste doit être écologiste. Il doit l'être sans être dogmatique et sectaire, comme le font les Verts ou d'autres, à droite. Il doit proner un respect Mondial, national et local de l'Environnement. Il doit axer son Action Politique là-dessus. Parce que nos Enfants ne doivent pas subir les conséquences de nos erreurs passés en la matière. C'est à nous, politiques, de responsabiliser notre pays, notre Région à cela. Le Centre doit être l'éclaireur officiel en la matière.

Le Centre doit être visionnaire. Il doit l'être, car il est hors de question que les générations futures doivent supporter et continuer à payer les dettes de notre Etat. Actuellement, la Dette représenterait 18000 Euros par Français et par an. Je ne sais pas si vous vous rendez compte, mais c'est énorme. Alors, le Centre devra trouver les moyens de remédier à cela. D'autre part, être visionnaire, c'est trouver les moyens pour que notre Etat soit moins présent sur tout et plus que tout. La France est l'un des Pays les plus fiscalisés au Monde. Il ne peut prétendre trouver sa place réellement dans la Mondialisation. C'est en partie pourquoi les entreprises se délocalisent. Car, la plupart des décisions sont prises arbitrairement par l'Etat Jacobin. Les Cotisations et les Taxes sont excessivement lourdes pour les Entreprises. Ce qui conduit à une décélération économique et à une perte incroyable de pouvoir d'achat pour les Salariés et d'investissement pour les Entreprises. Le salarié ne touche que 1/3 de son revenu brut global, en retirant les cotisations sociales et patronales et toutes les autres taxes. Aux Etats-Unis, le salarié touche 2/3 de ce salaire. Le pouvoir d'acaht, là bas, est beaucoup plus important. Il convient, pour la France, de touver des solutions à court et à moyen terme entre ces deux modèles, de façon à garantir quand même les acquis sociaux qui méritent pour certains d'être maintenus. Parce qu'être visionnaires, c'est prévoir une réforme profonde de notre système social. Il faut préparer, par exemple, le chômeur ou l'exclu à travailler le plus rapidement possible. Pour cela, il faut être incitatif et moins portés sur l'Assistanat parfois outrancier, comme le font les Britanniques, par exemple. Ce propos mériterait d'être largement étayé. Enfin, il devra proposer une Nouvelle Constitution pour que notre Pays soit dans l'ère du temps. N'hésitons pas à le dire.

Le Centre doit être un espace politique où tout le Monde aurait sa place. Il doit permettre le dialogue. Il doit appliquer une réelle démocratie participative au sein même de sa structure. Il doit être ouvert sur le Monde et proposer des partenariats avec d'autres mouvements équivalents en Europe. En effet, un Mouvement Centriste (ou soit-disant) qui n'est pas ouvert et a le sentiment de détenir à lui-seul la vérité est voué irrémédiablement à l'échec ! C'est pour cela, aussi, que le Centre pour l'instant, en tant que tel, n'existe pas encore vraiment. Aussi, faut-il dire que si un tel mouvement doit exister, il faut que chaque citoyen y soit interessé et qu'on lui parle franchement et sans détours et de façon à ce qu'il comprenne bien ce qu'on lui dit. Peu importe son CSP ou son niveau d'éducation. Et, c'est parfois difficile. Car, les réponses que l'on doit donner à des situations tellement complexes ou à des défis plus compliqués, sont elles aussi complexes. Et c'est normal. Mais c'est à nous de les expliquer et de les proposer aux Citoyens de façon à ce qu'ils n'aient pas le sentiment que l'on s'éloigne de leurs intérets ou qu'ils ne soient abandonnés. Il faut, donc, renouer le contact avec les Citoyens. C'est cela, aussi, la grande tâche du Centre.

Le Centre, si nous nous y attelons à le créer vraiment, doit être le fruit d'un savant équilibre entre l'économie et le social, entre le libéralisme et l'interventionnisme. Même si le premier est souvent préférable au second. Mais il doit être le mouvement politique qui tend à limiter les corporatismes et les taboos si présents dans ce Pays qui en souffre énormément.

Qu'en pensez-vous ? Si l'UDC doit exister, n'est-ce-pas comme cela que vous le verriez ?

Merci de votre réponse.

Solidarités et Libertés

Publié dans solidaritesetlibertes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

olivier 05/03/2006 22:23

bonjour
Je pense qu'il est de toute première instance de repenser la manière de faire de la politique, repenser la place des militant  et des élus au sein du partis. Il faut tout d'abord libérer les hommes des clivages idéologique et partisans, les élus doivent pouvoir penser et agir par eux même sans ce soucier d'une ligne de conduite du partis auquel ils appartiennent, je m'explique députés ou sénateurs doivent votés les lois selon leurs propres oppinion et non pas pour soutenir un homme ou un gouvernement, c'est il me semble à ce moment la une petite révolution politique, le centre doit prendre les décision qui s'avères les mieux adaptés pour la population, sur les questions de décentralisation de la france et la prise de conscience de créer une Europe forte et humaine, il est évidement important d'agir, pour la mondialisation il est important que cela ne se fasse pas au détriment de la population comme c'est le cas aux états-unis ou dans bien d'autres pays, tout cela nécéssite du pragmatisme et un juste équilibre des mesures à prendre, le rapprochement des élus et des citoyens doit aussi être une mesure à prendre par un mouvement centriste.

olivier 05/03/2006 22:23

bonjour
Je pense qu'il est de toute première instance de repenser la manière de faire de la politique, repenser la place des militant  et des élus au sein du partis. Il faut tout d'abord libérer les hommes des clivages idéologique et partisans, les élus doivent pouvoir penser et agir par eux même sans ce soucier d'une ligne de conduite du partis auquel ils appartiennent, je m'explique députés ou sénateurs doivent votés les lois selon leurs propres oppinion et non pas pour soutenir un homme ou un gouvernement, c'est il me semble à ce moment la une petite révolution politique, le centre doit prendre les décision qui s'avères les mieux adaptés pour la population, sur les questions de décentralisation de la france et la prise de conscience de créer une Europe forte et humaine, il est évidement important d'agir, pour la mondialisation il est important que cela ne se fasse pas au détriment de la population comme c'est le cas aux états-unis ou dans bien d'autres pays, tout cela nécéssite du pragmatisme et un juste équilibre des mesures à prendre, le rapprochement des élus et des citoyens doit aussi être une mesure à prendre par un mouvement centriste.