L'Europe, un an après. Que faire ?

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs,

Je voulais commencer par m'excuser de mon absence prolongée sur le blog. Je tiens à remercier les lecteurs toujours fidèles.

Comme vous le savez, ce 09 Mai, nous avons célébré le jour de l'Europe. Nous l'avons fêté quasiment un an après le référundum qui a fait gagner le "non" sur le TCE (Traité Constitutionnel Européen). Ce "non", nous l'avons expliqué, chacun à notre manière. Les Partis Politiques pensent s'en être adaptés afin de répondre aux attentes des Français. Mais, on se trompe !

On se trompe, car les réponses que l'on donne ne corrrespondent pas à ce que le Peuple attend. Les Electeurs qui ont voté "non" ne sont pas tous contre l'Europe ( bien au contraire ), mais veulent une autre Europe. Ils veulent l'Europe des Citoyens et non celles des Technocrates qui décident dans leur coin. Ils veulent une Europe où ils se sentent impliqués et où ils se sentent vraiment citoyens Européens. Mais, les Partis traditionnels, comme le PS expliquent tout le contraire et la mode veut que l'on propose l'Europe des Nations, recroquevillée sur elle-même et individualisée. Il n'y a qu'à voir. Les protagonistes qui proposent le recul en matière européenne et qui proposent le plan "B" qui n'existe d'ailleurs pas sont invités partout dans toutes les émissions. Mais, une majorité des Electeurs qu'ils aient  voté "oui" ou "non" ont certainement une autre vision de ce qu'ils attendent de l'Europe.

En effet, je fais partie de ceux qui croient vraiment en l'Europe et qui croient que l'Europe peut nous faire gagner dans le combat mené au niveau Mondial.

Je fais partie de ceux qui expriment le voeu le plus cher de voir s'émerger une vraie "Europe Fédérale". Cette Europe Fédérale, je ne la veux pas uniforme à 25, mais à géométrie variable. Je m'explique.

Si l'on veut le succés de la construction de l'Europe Fédérale, il faut créer plusieurs niveaux d'appartenance à cette Europe.

Premièrement, il est impératif que la vraie Europe Fédérale soit centrée autour d'un Noyau dur. Celui-ci sera composée des six pays fondateurs. (France, Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg). Ces six Etats s'organiseront autour d'un Gouvernement Fédéral. Celui-ci permettra l'élaboration de politiques communes en matière de défense, économique, sociale, juridique, institutionnelle et fiscale. Ainsi, une Uniformisation doit être faite dans ces domaines de façon à être vraiment la Constitution du Noyau dur. Il faudra lui doter d'une Armée commune, d'une coopération renforcée de la Justice et de la Police de ces six Etats. Il faudra créer une véritable Cour de Justice Européenne. Il faudra uniformiser la Fiscalité de façon à avoir un Impôt Commun et de réaliser les mêmes objectifs et définir une clarté politique.

Ensuite, il faut créer un deuxième cercle Fédéral. Celui des Etats Européens qui veulent partager des objectifs en commun, qui ont la même monnaie Unique (l'Euro) mais qui veulent conserver, malgré tout, leur Indépendance Nationale.

Puis, il faut créer le Troisième cercle. Celui des Etats qui partagent les mêmes objectifs que le noyau dur, mais qui ont besoin de temps pour s'enrichir et s'adapter à notre système. Ils auront besoin d'aide et de soutien de notre part. Ils seront à part entière Européen, mais n'auront pas le même degré d'implication institutionnel que le noyau dur et le deuxième cercle. Ils n'auront, donc, pas encore, la monnaie unique.

Enfin, le dernier cercle. Celui de la Turquie, des Pays Slaves, des Pays du Magrehb (Maroc, Tunisie, Algérie), l'Israël et la Palestine et pourquoi pas la Russie. Ces Pays là devront avoir une relation de coopération privilégiée avec l'Europe et pourront participer à la diplomatie Européenne. Ils pourraient même participer à l'élaboration de grands chantiers Industriels Européens.

Pour conclure, je propose la Constitution d'une Europe Fédérale à géométrie variable. Car, nous ne pourrons jamais construire une Europe sérieuse et valable pour le reste du Monde à 25, 27 ou 30.

Il y aura 4 cercles Fédéraux. Certains Etats pourront être amenés à passer de l'un à l'autre, sur le vote à l'unanimité des membres concernés. Le cercle le plus large est celui strictement diplomatique et industriel. C'est celui que j'ai appelé le 4ème cercle. Il y a le prochain qui serait constitués en plus des domaines environnementaux et sociaux. C'est ce que l'on peut appeler le troisième cercle. Ensuite, il ya celui qui est constitué, en plus, du domaine financier (l'Euro), éducatif, en fait, à l'Etat actuel de Fédération d' Etats-Nations. Enfin, le noyau dur qui partage les mêmes Institutions, une fiscalité ainsi qu'une gouvernance générale partagée.

Cette vision d'Europe permettrait de mettre beaucoup de monde d'accord sur ce que l'on veut faire avec l'Europe. Celle-ci respecterait, quoique qu'il arrive, la subsidiarité dans les domaines réservés exclusivement, aux Etats-Membres. Et, chacun peut, donc, avancer à son rythme. C'est cela l'Europe qui respecte les Libertés et qui peut contribuer aussi à donner sa chance aux Pays qui veulent rentrer dans l'Europe mais qui ne peuvent pas atteindre le niveau restreint des Pays Fondateurs. Ceci est dit dans le plus profond respect de chaque Pays. C'est d'ailleurs dans l'intéret de chacun de ces Etats que ce projet tient la route.

Qu'en pensez-vous ?

Le débat est ouvert.

DEVAUX Stéphane

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article