L'UDF peut-elle revenir à la surface ?

Publié le par Solib

Bonjour à toutes et à tous !


Comme chacun le sait, l'université d'été du Nouveau Centre vient de s'achever. Son président Hervé Morin et surtout son président executif Jean-Christophe Lagarde appelle, désormais, à rassembler tous les Centristes.

C'est une très bonne nouvelle. Mais, voilà qu'Hervé Morin demande au bureau national du Nouveau Centre de trouver la manière dont on pourrait se réapproprier le logo et l'appelation "UDF" !!

L'UDF, bien qu'encore existante jusqu'à l'année prochaine légalement, est morte le jour où François Bayrou a crée le MoDem et où Hervé Morin a crée le NC. L'UDF est morte le jour de sa scission le 5 Mai 2007.

Depuis, la crise est passée par là et les choses ont bien changées.

Il est vrai que notre Pays a besoin d'un Centre uni, rassemblé et fort pour peser dans le débat et pour proposer des solutions humanistes, libérales et sociales pour contrer la crise et modifier le système qui nous a valu, entre autres, les raisons de cette Crise.

C'est pourquoi ressortir l'UDF de l'époque ne me semble pas être la meilleure idée pour rassembler tous les Centristes. Il n'est pas question, non plus, de se vassaliser à l'UMP comme l'était l'UDF à une certaine époque avec le RPR...


Avant de trouver un nom, il faudra trouver une base idéologique commune qui serve de socle d'union. Il faudra, aussi, dégager la voie à une stratégie d'alliances commune pour se rassembler durablement et convenablement.

L'idée d'une grande Confédération évoquée par Jean Arthuis me semble être plus judicieuse. Il soutient aussi l'hypothèse que, pour que le Centre ait une légitimité suffisante pour exister, il faut se porter du côté de ceux qui réforment et ont la volonté de moderniser notre Pays afin de le rendre plus fort face à la crise et face à la situation Internationale.
En tout cas, il ne me semble pas envisageable de se tourner vers les idées d'opposition systématique et vers le conservatisme ambiant qui règne à gauche. Le Modem, avec ce qu'il défend comme stratégie d'alliance, risque de se confronter, à nouveau, à des échecs durables.

Par conséquent, la stratégie d'alliance devra se tourner vers la majorité Gouvernementale. Mais, si l'on veut se rassembler réellement, il est nécessaire que le Centre soit suffisamment indépendant pour exister et être force de propositions.


Pour finir, non au retour de la vieille UDF. Mais oui à la création d'une grande confédération nouvelle rassemblant le maximum de Centristes (des deux bords) sur la base d'un socle idéologique commun et sur la stratégie d'alliance avec la Majorité.

Commenter cet article