La rentrée politique s'annonce bien difficile

Publié le par Solidarités et Libertés

mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs,

Tout d'abord, j'espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous en avez bien profité. Je vous souhaite une bonne rentrée.

La rentrée politique a démarée avec les Universités d'été. je ne vais pas toutes les citer.

Ce, étant dit, on pourra constater certains changements positifs qui s'y sont opérés. On est en train d'admettre, chez certains, comme chez Corinne Lepage, qu'on peut trouver des bonnes idées chez les autres, à Droite ou non. C'est quasimment la première fois que l'on rencontre, dans une même assemblée, les Verts, Cap 21, et l'ancien conseiller de Jacques Chirac à l'environnement, Nicolas Hulot. C'est plutot une bonne nouvelle. Cela prouve que l'environnement va devenir une grande priorité nationale pour beaucoup d'entre nous. C'est la bonne nouvelle de la rentrée.

L'autre bonne nouvelle est la réussite des Universités d'été de l'UDF avec la réunion de Michel Rocard, de Michel Barnier et de Nicolas Hulot lors d'une même renconcontre. Cela peut parraitre redondant ce que je dis. Mais, cela ne l'est pas. Parce que cela fait longtemps que les Centristes (les Vrais) pensent, que pour régler certains problèmes en France, il faut se munir d'un Gouvernement d'"Union nationale". On ne voit pas pourquoi le centre-gauche ne pourrait pas gouverner avec le centre-droit, alors qu'ils ont beaucoup plus de choses en commun que l'on croit. Le reconnaitre est un véritable pas en avant. Pour la  France et pour les échéances à venir.

Un Michel Barnier et un Michel Rocard ont beaucoup plus de choses en commun, qu'un Arnaud Montebourg et un Dominique Strauss-Kahn. Alors qu'ils font partis tous les deux du PS. C'est flagrant. Et, c'est pour cela que l'Université d'été du PS à la Rochelle a été un véritable fiasco. Avec un candidat à la candidature en plus. Il s'agit de l'Ancien Premier Ministre et retraité de l'Ile de Ré en chef : Lionel Jospin.

Le PS actuel, n'a plus aucune lisibilité. A tel point, que plus personne, au PS, n'ose parler du Programme. On ne fait que de se chamailler entre présidentiables. D'ailleurs, le PS peut craindre que le "phénomène" Ségolène dans les sondages ne s'étiole peu à peu. Je ne suis pas sûr, qu'au jour d'aujourd'hui, le PS et ses éléphants ne soient en mesure d'exercer les plus hautes responsabilités au vu de leur "guéguerre" et au vu de leur pauvre programme dont personne ne parle plus.

D'autant plus que la Gauche est en train de répéter les mêmes erreurs qu'en 2002. La Gauche présentera encore plus de candidats à l'élection. Non seulement, ils n'ont tirés aucune leçons du 21 Avril 2002. Mais en plus, leur promesse d'union après la victoire du "non" le 29 Mai 2005 n'est pas tenu et nous prouve ce que nous disions que la victoire du "non" est un véritable échec et un gachis monumental.

A l'UMP, on s'affiche uni, malgré les ardeurs présidentielles de Michèle Alliot-Marie. Tout le Monde, sinon, s'affiche derrière Nicolas Sarkosy, à l'UMP, même les Radicaux (l'aile gauche de l'UMP). Cela ressemble à une victoire pour Nicolas Sarkosy. Si l'on oublie que Michèle Alliot-Marie, Nicolas Dupont-Aignant, Rachid Kaci et Christine Boutin, de l'UMP, veulent se présenter contre lui. A noter que l'on ne connait pas encore les intentions de Jacques Chirac qui pourraient bien bouleverser, d'avantage, l'union de facade de l'UMP derrière Nicolas Sarkosy. A suivre.

Ce que l'on peut dire et en retenir est simple. Je dirais que la campagne pour l'élection présidentielle vient de commencer. Et cela ne va pas être triste. Les Français risquent de s'en souvenir. à souhaiter que la classe politique Française, ne soit pas à nouveau, durement pénalisée...

Solidarités et Libertés

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article