11 Septembre : 5 ans après

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdemoiselles, mesdames et Messieurs,

Je voulais écrire un petit message en souvenir aux 2700 victimes dont 340 Pompiers disparus après les attentats meurtriers du 11 Septembre perpertrés contre les deux Tours jumelles du World Trade Center, par Al-Qaida.

Cet horrible et infâme groupe terroriste que personne n'a arrêté continue à proliférer ses menaces contre le Monde Occidental. Il menace le Golfe et Israël, à l'heure actuelle.

Nous sommes rentrés, depuis le 11 Septembre 2001, dans une Guerre psychologique et une Guerre de Civilisation. Ou du moins, Al-Qaida veut nous y conduire.

Il faudra avoir la volonté de dire non au terrorisme et arriver à mettre hors de nuire tous ces groupes terroristes. Comme, il faudra dire non à l'obtention de l'arme atomique par l'Iran et comme il faudra dire non au Hezbollah.

Ne voyez pas, dans ce que je dis là, du racisme ou autre chose de cette nature. Mais, voyons cela, plutot comme un choix que nous devons prendre pour le bien de tout le Monde.

Je ne critiquerais pas non plus l'Islam et sa pratique, mais je critiquerais l'islam intégriste et pro-terroriste. Je critique ceux qui profitent de la misère, de la pauvreté, du désespoir et de la naiveté des pauvres population des Pays Musulmans "à risques" pour servir leur cause funeste.

La France n'a pas vraiment fait le choix d'une politique visant à éliminer les sources terroristes. on préférera envoyer Jack Lang à Téhéran et envoyer nos soldats au casse-pipe au Sud-Liban. Et, limite, on préférera soutenir, en douce, le Hezbollah, plutot que de soutenir les victimes de la Guerre et des attentats terroristes pérpétrés partout dans le Monde. A quand une vraie Politique Internationale visant à protéger nos populations, plutot qu'à soutenir des groupes dangereux au profit de bons échanges économiques ?!!

Mes pensées vont aussi aux victimes des attentats de Madrid du 11 Mars 2004 et des attentats de Londres, de Juillet 2005.

Merci de votre soutien pour toutes ces cictimes.

Stéphane Decaux

 

Publié dans solidaritesetlibertes

Commenter cet article

gilles 01/10/2006 22:10

http://presidentielles2007projet.hautetfort.com/
 


 

       L’AVENIR DE L’AFRIQUE AU CŒUR  DE LA PRESIDENTIELLE 2007
 


 


 


 


 

        Depuis des années les bonnes âmes s’émeuvent des conditions d’accueil faites aux immigrés qui entrent illicitement dans notre pays et plus encore en Europe.
 


 

        Tous les hommes et femmes politiques ne peuvent que s’émouvoir et compatir aux situations inhumaines de « nos frères et sœurs Africains » dès lors qu’ils les approchent.
 


 

        Qui pourrait sans humanité ne pas comprendre leur situation. Il est toujours facile d’avoir des discours et des théories au loin de la réalité. Théories souvent pertinentes et fondées sur une logique implacable, mais devant des enfants et des êtres qui placés devant nous, nous imposent un regard d’humanité que nous soyons chrétiens, Musulmans ou incroyants. Qui peut refuser de les voir et de fait de les aider.
 


 

        Aucune formation Politique n’à le monopôle de cœur .le FN lui-même ainsi que le MFP ont souvent  une approche humaniste de ces questions et l’action conduite par le président du Conseil Général de la VENDEE serait en la matière à mettre en avant.
 

L’action de ce département sous la férule de ses politiques de tout bord au CAMEROUN est assurément la seule méthode digne qu’il conviendra demain d’étendre à l’ensemble de ce continent.
 


 

Le continent AFRICAIN  compte déjà plus d’un milliard de personnes dont la moitié n’ont pas encore 20 ans. Les projections démographiques fondées non pas sur des théories fumeuses nous permettent d’annoncer que le cap de deux milliards d’individus sera franchi au cours des 30 prochaines années c'est-à-dire demain.
 


 

Les problèmes de l’AFRIQUE d’aujourd’hui sont et c’est une évidence les problèmes de l’EUROPE de demain matin.
 


 


 

        Chacun peut comprendre que devant la misère, la famine, la guerre civile et tous les maux qui frappent ce continent la seule alternative offerte aux plus jeunes reste la fuite et l’exil vers les lumières et les richesses du monde occidental
 

Que ferions nous nous-mêmes ? Sans autre alternative, la même démarche !
 


 


 

Dans ces conditions que FAIRE ? ne pas prendre en compte ces réalités dont nous mesurons déjà les effets est suicidaire et aura pour conséquence la montée d’un racisme que personne ne peut encore  imaginer.
 


 

Nous savons tous pourquoi ces populations sont contraintes de fuir leurs pays d’origines. C’est essentiellement dans la résolution des causes de ces exils qu’aujourd’hui nous pourrons collectivement apporter des réponses crédibles aux problèmes inévitables qui se poseront demain chez nous.
 


 

UN NECESSAIRE PLAN « MARCHAL »
 


 


 

 L’Europe a connu dans l’immédiat après guerre une situation économique déplorable consécutive aux destructions massives de tout son appareil de production.
 

 Rendre un avenir aux populations passait par un programme d’envergure que les USA ont mis en œuvre non seulement dans un but humanitaire mais aussi pour lutter avec efficacité contre le communisme qui se serait étendu alors dans toute l’Europe occidentale.
 


 

Nous voici de nouveau placés devant une alternative identique, soit nous laissons « CROUPIR » ces populations dans la misère avec le risque de les voir basculer dans l’extrémisme  idéologique que toutes les misères font croître ou comme les USA en 1945, nous mettons en œuvre un véritable plan planifié qui viserait à créer les conditions d’un décollage économique de ce continent.
 


 

Nous n’avons plus de choix et le chronomètre est déjà lancé, dans moins de 20 ans ce seront un milliard de jeunes AFRICAINS qui risqueront leur vie pour atteindre cet eldorado que constituent à leurs yeux nos pays riches de l’occident
 


 

Tous les hommes politiques le savent pertinemment et les déclarations successives de Nicolas SARKOZY et de Ségolène ROYAL à DAKAR vont dans ce sens.
 

Comprendre est un premier pas, mais annoncer COMMENT ils comptent régler ce problème est essentiel.
 


 

Seul l’annonce des montants des crédits nécessaires, leurs financements et surtout le fait d’indiquer où seront effectuées les coupes budgétaires auront un sens.
 


 

Le seul fait que tous peuvent comprendre aujourd’hui, c’est que si RIEN n’est entrepris dès cette année, alors les conséquences qui ne sont plus prévisibles mais CONNUES pèseront sur le débat politique dans l’ensemble de nos pays Européens.
 

Solidarités et Libertés 02/10/2006 11:22

Gilles,
Votre analyse est pertinente. Cela devait faire l'objet d'un article de ma part sur ce blog.
Mais, cela va se faire maintenant. Permettez-moi de dire, d'abord, que j'espère que ce sujet fera l'objet d'un débat sérieux et sans taboos, ni démagogie de la part des candidats à la Présidentielle. Mais, ce problème d'immigration doit être traité en France et en Europe. Ainsi, on doit régler ce problème à sa source. C'est à dire, en Afrique.
Je voulais ajouter une phrase de Michel Rocard, à ce sujet. "On ne peut accueillir toute la misère du Monde !"
Alors, au lieu de régulariser massivement en Europe, réglons massivement les problèmes que les Africains fuient pour venir dans notre "éldorado", qui n'en est pas un non plus...
Merci Gilles.