Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recommander


Recherche

Présentation

  • : Solidarités et Libertés : le blog pour un centre rassemblé
  • Solidarités et Libertés : le blog pour un centre rassemblé
  • : Europe UMP Centre libéralisme Nouveau-Centre Politique
  • : Solidarités et Libertés est un blog voulant faire émerger les idées libérales et centristes en France. Se définissant libéral, humaniste, laïc et européen, il mettra tout en oeuvre pour contribuer au débat et à permettre à ce que le centre se rassemble de nouveau. Il s'engage dans l'unité la plus large de tous les Centristes.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Bonjour à toutes et à tous !

 

 

Jean-François Copé et le Président de la République ont décidés de mettre au centre du débat politique, la place de l'Islam en France et la laïcité.

Beaucoup, à gauche et même à l'UMP s'offusquent de ce débat en disant qu'il n'y a rien à dire à ce sujet et que l'on ne doit pas stigmatiser l'Islam, et qu'il ne faille pas en faire un bouc émissaire. Certes...

D'autres diront qu'il y a eu un débat, il y a deux ans, sur l'identité de la France. C'est vrai...

 

Or, ce débat a échoué et n'a rien donné. Car, les débats ont été faussés par des stigmatisations et surtout par le référundum sur les minarets en Suisse. Et puis, rappelez-vous, on a joué sur l'idéologie, concernant les valeurs que nous devons porter en ce qui concerne notre Nation. On s'est planté et on n'a pas su intéresser les Français.

 

Je considère, pourtant, que ce débat doit avoir lieu. Car, il faut "crever l'abcès" en ce qui concerne le sujet de l'Islam, de la laïcité et des valeurs de notre Nation. Ces sujets sont tabous depuis trop longtemps et cela a contribué à jouer en faveur de la "famille Le Pen". Cela doit s'arrêter.

 

 

Voici ce que j'en pense et ce que je propose sur ces sujets :

 

LA NATION ET SON HISTOIRE :

 

La Nation, la France et son histoire ne doivent pas constituer une honte pour les Français et leurs représentants. Trop longtemps, on a voulu jouer la politique de "l'excuse" sur notre passé et on a voulu prouver au monde entier qu'il fallait avoir honte de notre pays et de ses valeurs. Cà suffit !

C'est vrai, l'Histoire de France n'a pas toujours été rose et il y a des ombres sur son tableau. Mais c'est ainsi. C'est notre histoire. Il faut la respecter et faire en sorte de ne pas recommencer nos erreurs passées. Et ce n'est pas en s'en excusant continuellement que l'on arrivera à grandir l'image de notre pays.

Alors, je crois qu'il faut être fiers des valeurs portées par la Nation Française (droits de l'homme et du citoyen, libertés fondamentales et libertés individuelles, la famille, le respect de la Loi, la tolérance, le mérite et le travail ainsi que l'histoire de France et de l'Europe). Soyons fiers d'être Français et de notre passé.


ORGANISER L'ISLAM DE FRANCE :

 

  Certains m'accusent de favoriser l'extrème-droite en voulant aborder le sujet de l'Islam. Or, il faut absolument l'évoquer. En effet, 42 % des Français ont peur de l'Islam et considère cette religion comme une menace pour eux et pour la France. 

 

Ce n'est pas l'Islam qui est dangereux. Ce sont les fanatiques et les extrèmistes intégristes. Ils ne sont pas présents qu'en France. Ils sont partout en Europe et dans le Monde. Mais, l'immense majorité des Musulmans ne sont pas concernés par ces dérives.

Cela dit, il y a 6 millions de pratiquants musulmans en France et c'est la deuxième religion pratiquée dans notre Pays. Or, c'est un fait relativement récent en France. Les Français ont souvent peur du changement, il faut bien le dire.

D'autant plus que ses rites dérangent souvent, notamment sur l'abattage rituel "halal", le voile et même le voile intégral (niqab, burka), la place de la femme dans la société, la "hallalisation" des cantines scolaires et de l'alimentation dans les rayons de supermarchés, les prières dans les rues, les nouvelles règles dans les lieux publics, comme les piscines municipales (par exemple)...

Les Français attendent des réponses à ses inquiètudes et les musulmans attendent, eux aussi, des avancées.

 

- Peut-on interdire l'abattage rituel en France ? C'est une pratique que l'on peut contester, si l'on veut. Mais, la réponse est non, bien entendu. Seulement, il faut garantir la possibilité, dans chaque abattoir, pour les Musulmans (et pour les Juifs aussi, d'ailleurs) de pratiquer ce rituel. Mais, il faut impérativement séparer l'abattage rituel de l'abattage traditionnel. Je crois qu'une Loi ou un décret doit être mis en place afin d'obliger cette séparation. Il est vrai, de même, qu'il faut garantir l'offre, dans les rayons de supermarchés, de produits "halals", mais tout en laissant la liberté à chacun de consommer ce qu'il souhaite. Le "halal" ne doit pas remplacer le "traditionnel" comme cela se fait quelques fois.

- La Loi sur l'interdiction du port du voile intégral dans les lieux publics (niqab, burka...) est une bonne chose. Elle doit être garantie, généralisée et appliquée. Cette pratique n'a pas sa place en France. Notamment, en raison du respect de la dignité et des droits de la femme. La France est le pays des droits de l'Homme, elle s'est battue pour les libertés fondamentales et les libertés individuelles. Elle ne peut tolérer une telle atteinte à ces valeurs, même pour des raisons religieuses ou spirituelles. La Loi doit s'appliquer de manière à interdire de se présenter le visage couvert dans n'importe quel lieu public pour chaque Français ou personne résidant sur le territoire national.

- Nous constatons de plus en plus le phénomène des "prières dans les rues". Il est vrai que la Loi l'interdit, notamment du fait du principe de laïcité. Il faut, donc, que les forces de l'ordre fassent appliquer la Loi. Mais, il est du devoir de la France de permettre à chacun de pouvoir pratiquer sa religion dans les meilleures conditions possibles. 

- Je crois que si l'on veut qu'il y ait un Islam de France apaisé, libre et intégré dans la République, il faut leur permettre d'avoir suffisament de lieux de cultes. Je crois que l'Etat doit participer, dans une certaine mesure, à la construction de nouvelles mosquées dans les villes où c'est nécessaire. Cela doit se faire en collaboration avec les collectivités et le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). Mais, je m'oppose à ce que certaines églises soient transformés en mosquées. Il faut, quand même, respecter chaque religion et le patrimoine de notre Pays.

L'Islam de France doit être organisé. C'est ce qui manque à l'Islam en France. La France doit l'aider dans cette démarche. C'est dans l'intérêt de tout le monde, des Français et des Musulmans. 

 

LE CFCM, LIEN ENTRE LA REPUBLIQUE ET L'ISLAM

 

Le Conseil Français du Culte Musulman a été crée, à la base, pour créer un lien entre la République et l'Islam. Ceci, afin, d'aider à l'organisation de l'Islam de France. Aujourd'hui, on a l'impression que cette instance est oubliée. Or, je suis convaincu que cette Institution doit être remise en place et doit constituer le pilier de la communication et de l'organisation de la vie religieuse et spirituelle des musulmans, un peu à l'image du système de diocèses des catholiques français.  

Cette Institut doit être décentralisé et permettant d'articuler, partout en France, la formation des imams, l'organisation des hierarchies internes et la structure idéologique et spirituelle d'un Islam de France. Il faut des antennes décentralisées mais chapeautés par un organe national visant à créer le lien entre l'Islam et les collectivités (Etats, Régions, villes...). Ce "bureau national" doit être constitué de représentants nationaux du culte musulmans, mais aussi d'observateurs externes afin d'appliquer une organisation la plus adaptée possible aux besoins des pratiquants musulmans mais aussi adaptée aux lois de la République.

Le CFCM doit être l'organe organisateur d'un Islam apaisé, libre et intégré aux réalités de notre pays.

 

LA LAÏCITE

 

Il y a, en France, un principe particulièrement important. C'est la laïcité. C'est la Loi, votée en 1905, instaurant la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Or, la situation en 2011 n'est plus tout à fait la même qu'en 1905. C'est pourquoi, il faut l'adapter aux réalités actuelles.

Par exemple, l'Islam était très peu présente en France métropolitaine en 1905. Cela a, incontestablement changé. Mais aussi, il y a moins de ferveur chez les catholiques qu'auparavant. Le pouvoir de l'Eglise est moins puissant qu'en 1905. Du fait, notamment, d'une baisse importante du nombre de pratiquants dans notre pays.

Mais la laïcité est un principe qui doit être appliqué par tout le monde et qui doit, malgré tout, être intransigeant.

Même s'il est vrai qu'il faut enseigner les religions et leur histoire aux élèves de France, je crois qu'il est nécessaire d'interdire tout signe religieux ostentatoire dans tous les lieux publics. Je suis favorable, par exemple, à la suppression des croix dans les écoles et les centres d'examens. Pour la même raison, je suis pour l'interdiction de signes religieux sur soi-même hors du contexte privé (voile dans les écoles et lieux publics, croix ostentatoires, kippas...).

Ce principe doit être absolument appliqué, car c'est de cette façon que l'on permettra de renouer avec le "vivre ensemble" et la tolérance envers l'autre. Je crois en la responsabilité individuelle et la responsabilité des personnels enseignants dans les écoles, pour faire appliquer rigoureusement ce prinicpe de laïcité. La Loi doit être appliqué par tout le monde dans la pédagogie, l'écoute, mais aussi dans la rigeur qu'il convient pour ce faire.


 

Voici quelques pistes de réflexions qui permettront, je l'espère, d'avancer sur ces sujets.

 

Je suis fermement convaincu que ces thématiques doivent être abordées sans tabous, sans recours à l'idéologie malsaine et sans stigmatisation.

 

Le débat est ouvert. Je vous invite à y participer sur ce blog, et, peut-être par le biais de cet article.

 

Stéphane DEVAUX

 

Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés