L'avenir du Parti Radical

Publié le par Solidarités et Libertés

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

Tout le Monde connaît le Parti Radical (Valoisien) dit de droite. Celui-ci était, au départ, le plus vieux parti de France. Ce fut un Parti Républicain, social et libéral. Un parti résolumment laïc et parfois anti-clérical (entre 1890 et 1940). Celui-ci a connu son apogée entre 1905 ( la Loi sur la Séparation de l'Eglise et de l'Etat, dont il était l'instigateur et le rédacteur) et 1960 ( avec Clémenceau, Mendés-France, Servan-Schreiber...) où il s'est tourné vers le Centre de l'échiquier de l'époque. Il était considéré comme le parti de la Troisième Voie et inhibateur de la bi-polarisation de la vie politique de la IVème République. C'était le Parti le plus favorable à un régime parlementaire et favorable à l'élection du Président de la République par les Députés et les Sénateurs ( au Suffrage Universel Indirect ).

Puis, vient la Crise Pétrolière. C'est à ce moment qu'il a commencé à décliner. C'est à ce moment qu'est né les plus vives incompréhensions et discordes entre les partisans de Mendés-France (favorable au Programme Commun) et les partisans de Servan-Schreiber ( favorable à une union avec les Centristes Libéraux dirigés par Lecanuet et Giscard ). C'est à cette date qu'est survenue la division du Parti Radical en deux Mouvements. L'un s'est appelé MRG. Aujourd'hui, il se nomme Parti Radical de Gauche. Il est dirigé par Jean-Michel Baylet et veut tout faire pour que Bernard Tapie soit leur candidat à la Présidentielle. C'est dire si le Mendésisme en a perdu et a bien été oublié... Et, l'autre mouvement s'appelle le Parti Radical Valoisien ( en référence à son Siège social à Paris ). Celui-ci fait partie de l'UMP. L'un est complétement sattelitaire du PS et l'autre fait partie de l'UMP. Bref, plus rien à voir avec l'héroïque Parti Radical que l'on a pu connaître autrefois.

Seulement, le Parti Radical (de droite) a une indépendance financière et juridique de l'UMP, tout en étant membre politique de l'UMP. Et c'est là toute la subtilité. Il fallait remarquer, en 2002, au moment où l'UMP a été crée, le Parti Radical était à sa plus grande agonie et menaçait presque de s'effacer du paysage politique Français et même d'être absorbé par ce fameux UMP. Il n'y avait presque plus d'élus connus et plus d'adhérents. Aujourd'hui, il n'en est rien. Parce que certains responsables de l'UMP ( plutot tendance centristes) ont profité d'une aubaine s'offrant à eux. Des gens comme Renaud Dutreil, Jean-Louis Borloo, comme Serge Lepeltier, Dominique Paillé, et bientôt Philippe Douste Blazy ont pris leur carte au Parti Radical. Pourtant, ils n'avaient rien à voir avec cet idéal radical. Mais, c'est devenu un tremplin médiatique très moderne pour eux. Parce que cela leur donne une dimension sociale et républicaine que de se revendiquer Radical. Surtout quand on connaît le Radicalisme. Ces nouveaux dirigeants de ce Parti au sein de l'UMp prouvent qu'ils ont la fibre sociale et qu'ils se positionnent volontairement à la gauche de l'UMP. Cela a deux impacts. Le premier est que c'est porteur de voix dans un pays en crise et que ce positionnement est bien vu par bon nombre d'électeurs centristes et de centre-gauche, voire de gauche républicaine. Le deuxième impact est que que cela donne un nouveau camp politique aux cadres UMP qui ne sont pas favorables à Nicolas Sarkosy. Ce camp sera, donc, favorable au camp De Villepin et Chirac.

La conséquence de cela est que le Parti Radical est redynamisé par de nouveaux adhérents et par une nouvelle idée que l'UMP n'appartient pas seulement à Nicolas Sarkosy mais aussi au camp dit social, de Chirac et surtout de De Villepin. 

D'ailleurs, tout démontre qu'il y aura certainement deux candidats à l'élection présidentielle en 2007. Il y aura le Candidat de l'UMP, Nicolas Sarkosy et le Candidat de l'UMP-Parti Radical, Dominique De Villepin.

En effet, la manoeuvre de l'histoire est que le Parti Radical sera, bel et bien, le tremplin de Dominique De Villepin et de surcroit, quelque part, son propre Parti Politique. On peut penser que cette maneuvre politique gênera, en quelque sorte, l'UDF, qui doit donc, se cantonner au Centre.

Voilà pourquoi le Parti Radical est redevenu un Parti de plein exercice et est rené de ses cendres ou est en train de le faire...

Solidarités et Libertés

Publié dans La vie politique

Commenter cet article

Laurent 02/03/2006 19:48

Alors là, je suis bluffé!!!!!!!!!!!!! Si le parti radical se réveille aprés ce que j'ai vu d'eux, C'est le retour des Morts vivants façon ROMERO (c'est le nom du réalisateur de ce film culte!) !!!! Et alors le coup de grace, c'est de se réveiller avec Chirac!
Pour moi, avec ce qui vient d'être écrit, y'a pas plus mort et non crédible qu'eux (si crédible il y a dans la classe politique.....)! Disparu de la surface médiatique, des hommes politiques ayant perdu toute crédibilité auprés du public (sauf peut-être Villepin.... et encore!), un enthousiasme encore moins élevé que dans une morgue (encore une fois, par rapport à ce que j'ai vu!) et en prime, n'avaient ils pas décidé leur disparition au profit de l'UMP?
 

Solidarités et Libertés 05/03/2006 14:22

Laurent,
On pouvait croire que le Parti Radical allait disparaitre. Mais, quand on y réfléchit de plus près, si ce Parti (si morne soit-il, et c'est loin d'être faux...) a choisi d'intégrer l'UMP, mais de garder une autonomie financière et juridique, c'est qu'il y avait bien une raison à cela. Maintenant, on vient de le découvrir.
Alors, concernant Chirac, c'est un Homme qui en a fini avec le succès politique. Mais, ses fidèles lieutenants, eux, auraient choisis leur chapelle pour se regrouper... autoure de De Villepin pour 2007...